• Karine Prost

Un bien maigre magot

Une comédie qui se réclame héritière du théâtre de Bacri-Jaoui mais qui n’en a le talent ni dans l’écriture ni dans la mise en scène. Caricatural et sans surprise. Et pourtant chaleureusement applaudie. Mais où est le hic ?


Une pizzeria en mal de clientèle, un couple au bord de la rupture et un clodo bohème se retrouvent soudainement avec un sac de lingots d’or. L’occasion de régler tous leurs problèmes… ou pas. Le pitch semblait un peu mince mais pouvait laisser espérer une pièce enlevée et drôle. D’autant que la fine équipe qui le défend est particulièrement active en matière de communication dans rues d’Avignon.



Mais l’intérêt pour la pièce s’émousse bien vite. Tout est ici dans la caricature, sans finesse aucune. Le décor plante une salle de restaurant dont la saleté et le désordre sont grotesques. La mise en scène est sommaire, le jeu des comédiens très inégal et les caricatures, quoique volontaires, manquent souvent de subtilité.

Quant au texte, il prête aux personnages un vocabulaire qui passe du plus soigné au plus vulgaire en étant crédible ni dans l’un ni dans l’autre des registres. Enfin, l’histoire qui nous est présentée est cousue de fil blanc. Les rebondissements sont sans surprise, les dialogues sans finesse et l’histoire sans intérêt.

Reste que la recette semble paradoxalement bien marcher auprès d’un public nombreux et, sans doute, bien peu exigeant.

Karine PROST - Avignon – 15 juillet 2022

Le Magot

Avignon, Festival Off,

Théâtre des Corps saints, 21h55

du 7 au 30 juillet - Relâches : 19 et 26 juillet

Mise en scène : Caviars Sur Jerrican

Interprète(s) : Charlotte Lainé, Charlie Quatrefages, Alban Pellet, Arnaud Fiore, Stanislas Bizeul , Valentin Dibot

Photo @Caviars Sur Jerrican


42 vues

Posts récents

Voir tout